Menthe et Mélisse

Menthe et Mélisse, c’est une histoire d’amour, de famille, de voyages, de rencontres, de passions et probablement de souvenirs d’enfance ancrés dans des mémoires.

La Planée. Vous Connaissez ? Pas moi, jusqu’à une matinée d’automne où j’ai fait connaissance de ce charmant petit village du Haut-Doubs situé à quelques kilomètres de Pontarlier sur les Montagnes du Jura.
Je suis arrivé ce matin-là par les hauteurs du village. Une vue magnifique sur ce paysage typique du Haut-Doubs, modelé par son agriculture, et en toile de fond quelques monts du massifs du Jura.

Une amie m’avait parlé de la ferme Menthe et Mélisse ; Mais pas une ferme traditionnelle à Comté, une ferme où l’on cultive en bio des fleurs, plantes aromatiques et médicinales et où l’on fabrique des tisanes, des confitures, des sirops, des huiles essentielles et des produits cosmétiques.

Je n’avais pas encore eu l’occasion de mis intéresser. Mais l’opportunité est venue lors de la création d’un voyage scolaire pour un lycée horticole. Intéressé par la richesse de la biodiversité des Montagnes du Jura, j’ai tout de suite pensé à Menthe et Mélisse dont les plantes poussent à 900 mètres d’altitude.

Un parcours atypique

L’aventure est née de la passion des plantes et de la terre. De la recherche d’un métier manuel et en accord avec leur vision de la vie. Mais d’autres ingrédients furent nécessaires.

Les voyages :

Comme les voyages forment la jeunesse, Marie et Baptiste, aiment découvrir d’autres horizons.  La Bulgarie notamment, Baptiste y enseigne le Français et crée des projets pour les enfants Roms.

Pendant ce temps, Marie termine ses études de pharmacie, après une thèse en phytothérapie avant de rejoindre Baptiste.

Retour en France, puis départ pour la Réunion où l’herboristerie y est plus développée. La Réunion ayant moins subi l’interdiction imposée par le gouvernement de Vichy. C’est au bout de deux années que l’idée de Menthe et Mélisse émerge. Ainsi, ils rencontrent des Tisaneurs pour apprendre le métier.
Puis départ en woofing pour la Corse. Découverte de la cueillette sauvage et de la distillation de l’huile essentielle. Ces expériences valident leur projet de travailler avec les plantes.

« Le hasard….fait bien les choses »

C’est lors de la manifestation « Herbes en fête » que Marie et Baptiste découvrent l’existence d’une formation au CFPPA de Montmorot, de culture de plantes aromatiques. L’idéal pour s’installer et obtenir le statut d’agriculteur. Marie passe donc deux années sur les bancs du centre de formation. Le soir, elle chuchote à l’oreille de Baptiste les secrets des plantes aromatique afin de partager ses connaissances. 
Ils s’installent à la Planée à l’issu de la formation de Marie et de la rénovation de la ferme familiale.

Des anges frappent à la porte


La recherche de terrains est difficile. Dans le Haut-Doubs la terre est or et aucun agriculteur ne souhaite leur louer du terrain.
Mais comme les projets ne se construisent jamais seuls et que leur persévérance finie par payer, deux anges frappent à leur porte : Une voisine qui possède 30 ares juste en face de leur ferme et un agriculteur atypique, touché par le projet, leur met à disposition 1 hectare, nécessaire à l’installation.

En 2014, débute l’activité. Premières cueillettes sauvages, premiers plants dans leur serre (Menthe, Lavandin, cassis…)
Les récoltes sont modestes mais elles marquent la création des premières recettes. Elles donnent l’impulsion à l’activité.
Puis la demande s’installe naturellement grâce aux acteurs locaux (biocoop, marché..Tisanerie de Pontarlier.
La vente a même lieu devant la maison, sur une petite table pour se faire connaître.

Cette ferme originale interpelle et de nombreux articles dans les journaux permettent de se faire connaître.

Travailler au rythme des saisons, en cohérence avec la nature

Après quelques années d’exploitation, Marie et Baptiste font le même constat :

Nous aimons le contact avec la terre et ce métier
rythmé par le temps et les saisons.

Etre dehors, au grand air des Montages du Jura. Ce métier physique est ressourçant. Et il parait même que tous leurs amis sont jaloux de leur bronzage.
Ce pari de vivre d’une agriculture respectueuse de la nature est gagné. Ils souhaiteraient aller plus loin par la création d’un espace refuge permettant le développement de la biodiversité végétale et animale.

Allier vie familiale, vie sociale : une nouvelle demande des jeunes entrepreneurs


Comme vous l’avez compris, Marie et Baptiste aiment les rencontres et les voyages. C’est ainsi qu’ils continuent à exercer leur métier d’origine à mi-temps. Ils s’investissent dans l’association « Le Cabas de la Planée » pour promouvoir l’agriculture biologique et développer les circuits court. Ils continuent même à voyager avec leurs enfants pour lesquels ils s’attachent à être présents.

Alors pour Noël consommons local !!
Les confitures aux mélanges atypiques : Myrtille-thym-citron ou Framboise-Menthe… nous transportent dans les Montagnes du Jura.

Bientôt des visites seront possibles dans le cadre de voyages scolaires et nous espérons avec Otentik, organiser des animations d’entreprises pour des séminaires.
On vous tient au courant !!!

Pour commander en ligne :
https://www.mentheetmelisse.fr/

Ou passez au magasin :
Menthe et Mélisse
25 route de Oye et Pallet
25160 La Planée
Téléphone : 06 33 43 92 59